Quand nous avons annoncé que nous partions au Caire en vacances, les réactions furent toutes unanimes et craintives suite au printemps arabe. Je vous rassure, nous avons passé un très agréable séjour et je vous livre toutes nos astuces pour réussir des vacances la-bas.

DSC08694 (1)

Je suis partie sereine avec mon amie Anna parce que nous allions chez des amis qui vivent au Caire et y sont très heureux et sereins. Je vous confirme que c'est safe. A aucun moment nous n'avons ressenti de stress ou de pression. Nous avons été escortées au Fayoun par la police mais c'est une pratique habituelle. Le reste du temps nous nous sentions libres et en sécurité.

Les billets d’avion restent abordables, profitez-en ! Si vous le pouvez, partez en dehors des week-ends, l’idéal c’est 6 jours avec un vendredi et un samedi au milieu (les jours où il n’y a pas beaucoup de trafic).

Ou séjourner ?

Nous avons eu la chance d’être logées dans le quartier des expatriés à Maadi à 15 km du centre du Caire au Sud . Ce quartier est très agréable, on peut s’y balader sans craintes. On y trouve des cafés, glaciers, restaurants, petits supermarchés et même un Mac Do (que je n'ai pas testé fidèle à mes certitudes). Une vie de petite ville avec sa rue 9 comme centre névralgique et le métro qui permet de se rendre au Caire, souvent plus rapidement qu’en voiture. Je suis sure qu’il y a des petits hôtels dans ce coin, ce qui permet d’éviter les grands hôtels plus sensibles.

Un de nos guides, Claude, a des chambres d'hôtes dans un quartier très calme près de l'aéroport. Ses coordonnées sont à la fin du billet.

Que faire ?

Le Caire est riche de musées et de sites. Notre hôte nous a concocté un programme idéal.

Photo 15-02-2017 09 32 03

Le premier jour nous avons visité le musée du Caire islamique avec un guide qui parle français, je vous donnerai les coordonnées des guides en fin de billet. Nous avons ensuite trainé dans l’Ile de Zamalek autre lieu favori des expatriés avec des belles boutiques un peu cachées.

Photo 15-02-2017 13 09 45

Photo 15-02-2017 11 33 00

Cette île a de nombreux restaurants tout le long du Nil où il fait bon déjeuner dehors. En cette saison encore fraîche, nous avons déjeuné dehors chez Sequoia mais dès qu’il fait plus chaud, il doit faire bon y dîner par une soirée agréable avec la brise du Nil.

DSC08523 (1)

Photo 16-02-2017 10 42 37

 

Le deuxième jour, nous avons parcouru le Souk Khan Al Khalili, un parcours rythmé de mosquées, Madrassa (école coraniques) et Sabil (fontaines publiques). Nous n’avons pas raté les artisans  recommandés par notre hôte et j’ai craqué pour de jolies lampes, des objets en verre soufflé, des bijoux en argent, des poteries, des coussins en appliqué. Un déjeuner dans un restaurant typique le Naguid Mahfouz. Nous sommes rentrées flâner dans notre agréable quartier.

Photo 17-02-2017 08 31 01

Photo 17-02-2017 09 14 47 (1)

Photo 17-02-2017 09 56 01 (1)

Photo 17-02-2017 10 09 50 (1)

Le troisième jour, nous sommes parties à l’attaque du Musée des antiquités du Caire avec un guide rien que pour nous dont je vous donnerai les coordonnées à la fin du billet. Avec Anna, nous étions restées sur des frustrations lors de nos précédents voyages il y a déjà quelques années et la visite de ce musée était une de nos priorités. Nous n’avons pas été déçues, ce musée recèle une énorme quantité de pièces plus fabuleuses les unes que les autres et je vous conseille fortement d’y aller avec un guide qui décode et vous montre ses essentiels. Le musée des antiquités va perdre l’an prochain son trésor de Toutankamon qui se retrouvera dans un magnifique musée au pied des pyramides. Cela ne devrait pas vous empêcher d’y aller car la collection est très, très riche et cela va permettre de sortir des pièces du fond des caves. Nous avons profité de notre guide pour visiter le quartier copte. Avant d’être à majorité musulmane, les égyptiens étaient coptes.  La puissance de cette religion se ressent dans ce quartier, des églises, des croix, des ruines s’entrelacent avec les mosquées. Nous y étions un vendredi et dans les rues se côtoient les coptes sortant de la messe (ils s’adaptent aux jours chômés du pays) et les musulmans qui se rendent à la prière.

Photo 17-02-2017 12 19 46

Photo 17-02-2017 14 40 12 (1)

Photo 17-02-2017 14 58 17 (1)

Photo 17-02-2017 15 55 02 (1)

Prenez le temps d’un petit café turc ou un karkadet dans un café pour respirer l’ambiance du coin. Après ces visites nous avons testé un des restaurants situé sur un bateau de croisière reconverti sur le Nil. Andréa sur le Menphis, on y mange simplement des plats typiques et c’est très agréable sur la terrasse quand les groupes de Chinois déjeunent à l’intérieur. En effet, nous avons constaté que les Asiatiques ne sont pas des touristes très agréables, ils bousculent tout le monde et font beaucoup de bruit. Tous nos guides ont confirmé notre impression, ils sont nombreux à visiter l’Egypte.

DSC08577 (1)

DSC08583 (1)

DSC08597 (1)

DSC08612 (1)

Le quatrième jour, nous sommes sorties du Caire en direction du Fayoum situé à une centaine de kilomètres au sud du Caire rive ouest, cette province est riche de ruines et de paysages « oasistiques », palmiers, ruralité, lac salé. Destination de plus en plus à la mode pour les Cairotes, ce lieu est un havre de paix verdoyant. Nous avons visité les ruines de Karanis ou Kom Aushim, une ville datant plutôt de la période gréco-romaine. Nous étions les seules dans ce village encore ensablé d’où émergent des temples, un bain et des restes de maisons en torchis. Nous avions l’impression d’être des égyptologues … Ne ratez pas le musée il y a peu de pièces exposées mais elles donnent une visibilité de toute l’histoire égyptienne. On peut y voir un des portraits de Fayoum, une représentation artistique trouvée sur les momies, les premiers portraits au monde. Pour compléter cette visite, allez voir les autres portraits du Fayoum au musée du Caire, une espace entier leur est consacré, ils sont très touchants et superbes. Nous avons longé le lac Fayoum en profitant de la luminosité qui change au fur et à mesure de la journée, entre bleu très clair à l’horizon rose à bleu foncé à l’horizon sable, pour atterrir dans un village de potiers, Tunis. Dans les années 80, Evelyne Porret s’est installée dans le village et a créé une poterie. Elle y a formé de nombreux villageois qui se sont installés à leur tour. Il y a un style commun très nature (faune et flore de la région) à tous mais chacun exprime sa sensibilité à travers les pièces qu’ils vendent. Nous avons déjeuné au Palm beach un complexe hôtelier de petite taille très agréable. Nous avons fini la visite par le musée des caricatures qui ne nous a pas transcendé pour cause de déficit en arabe. La lumière sur le chemin du retour était très apaisante et agréable.

Photo 19-02-2017 09 54 04

Photo 19-02-2017 10 13 06 (1)

DSC08655 (1)

DSC08661 (1)

 

 

Le cinquième jour nous avions quartier libre. Nous avons choisi de retourner dans des endroits qui nous avaient plu. Mais au préalable nous avons flané dans le palais Manial sur l’Ile de Roda. Ce palais créé par Mohammed Ali Tewfik  qui a cru devenir roi avant que n’apparaisse Farouk. Il n’y avait pas beaucoup de visiteurs et les gardiens nous ont ouvert des portes et des fenêtres pour que l’on puisse admirer la vue. Nous avons enchainé avec un deuxième tour au musée des antiquités du Caire à notre rythme et en portant un œil attentif aux portraits de Fayoum qui nous parlaient davantage après  la visite du lieu. Un déjeuner au Séquoia pour la vue et l'ambiance. Nous avons vu beaucoup de femmes entre elles ou seules fumant la chicha.

 

DSC08682 (1)

DSC08692 (1)

DSC08693 (1)

DSC08704 (1)

Photo 20-02-2017 12 07 26

 

 

Nous avions gardé le meilleur ou du moins le plus prestigieux pour la fin, les pyramides et le sphinx si majestueux. A part des Chinois, il y avait très peu de touristes et cela reste magique de voir ces édifices narguer le temps. Ne faites pas l’économie du musée de la barque sacrée, la pièce est très bien conçue et cela permet de voir la magnificience des trésors que devaient recéler les pyramides. Après un arrêt sur le promontoire à photo où les touristes se délectent en portant les pyramides, nous sommes parties en direction des pyramides de Sakara. Moins envahi par la ville, le site est encore au milieu du désert et il est plus facile d’imaginer comment cela pouvait être au temps des pharaons. Pour faire revenir les touristes, le gouvernement égyptien a décidé de leur permettre  d'entrer dans l’une des pyramides celle de Ounas. Elle est ouverte au public avant midi et nous avons eu la chance de la découvrir.

Photo 20-02-2017 11 42 15

Photo 20-02-2017 11 53 25

Tout autour du site il y a des tombeaux bien conservés et notre guide a pu nous lire de nombreuses inscriptions très bien conservées de la tombe de Ptah Hotep un dignitaire de la cinquième dynastie.

Photo 20-02-2017 12 16 13

Pour clore cette longue matinée nous nous sommes posées dans un restaurant club spécial touristes au milieu des palmiers. Le buffet et les viandes grillées étaient copieux et délicieux.

 

 

Que ramener ?

J’ai de plus en plus de mal à rapporter des objets de mes voyages mais avec ma copine Isabelle qui vit la bas, comme guide shopping efficace, je me suis lâchée et ma valise était beaucoup plus lourde au retour.

Au Souk vous trouverez :

Les bijoux en argent sont vraiment intéressants et font des petits cadeaux sympas pour les ados.

De la vaisselle en verre soufflé de toutes les couleurs.

Photo 16-02-2017 10 56 34

Des abats jours, des lampes et des appliques en métal décoré.

Photo 15-02-2017 18 04 36

Des poulettes en céramique pour mettre des bougies.

 

Des tissus appliqués, des nappes en coton, légères avec des dessins islamiques, très colorées.

 

DSC08586 (1)

 

 

 

Des poteries de Fayoum, elles sont toutes dans le même esprit mais chaque potier rajoute sa touche.

DSC08537 (1)

Des épices mais cela reste très poussiéreux, j’ai ramené du karkadet (feuille d’hibiscus) et du zaatar (mélange d’épice libanais) que j’ai achetés dans une épicerie fine de Maadi. J’ai aussi ramené de la mélasse de dattes par curiosité et maintenant j’en mets partout !

Le coton d’égypte reste de très bonne qualité et dans les boutiques des quartiers chics on trouve des draps, couvertures, écharpes, coussins, sacs, sets de tables, serviettes de plages, … Les adresses de perdition sont :

  • Markaz Maadi, 1b Street 199, Maadi as Sarayat Al Gharbeyah, Al Maadi, Cairo Governorate, Égypte
  • Mounaya, 14 Kamal Al Tawil, Mohammed Mazhar, Zamalek, Cairo، Cairo Governorate 11211, Égypte

De la maroquinerie bien faite avec une touche égyptienne.

 

Que manger ?

J’avais des souvenirs très précis de ce que j’avais mangé lors de mon premier voyage en mode roots à 17 ans et j’ai fait un petit pèlerinage personnel.

 

Photo 18-02-2017 12 48 08 (1)

 

Le pain chaud tout gonflé sortant du four pour accompagner les mezze, c’est redoutable.

Photo 17-02-2017 18 34 32

Le foul, un plat à base de lentilles et de fêves sèches avec son petit goût particulier.

Photo 16-02-2017 12 48 46 (1)

La soupe de lentilles qui nous a bien réchauffées le jour où il a plu.

Photo 15-02-2017 12 07 00

La molokheia qui s’écrit de différentes manières qui est une soupe d’herbe (la corête) fraiche, congelée ou séchée, cuite dans un bouillon de viande (poulet, bœuf ou lapin) et qui se déguste seule, avec du pain ou avec du riz. Cette soupe est un peu gluante mais vraiment savoureuse.

Photo 20-02-2017 12 16 10 (1)

Les felafels verts avec de la coriandre.

Les légumes farcis au riz, je me suis promis d’en refaire à la maison avec le chou qui a été mon préféré.

 

Photo 15-02-2017 12 05 58

Le poulet rôti avec une délicieuse marinade.

 

Photo 20-02-2017 12 11 01 (1)

 

Photo 16-02-2017 12 42 40

Le jus de fraise du printemps et beaucoup d’autres jus de fruit, c’est une institution là-bas.

Photo 17-02-2017 12 34 01

Photo 15-02-2017 12 06 05

Le jus de citron avec ou sans menthe, une institution.

 

Photo 16-02-2017 15 36 18

Photo 17-02-2017 16 22 21 (1)

 

Nous sommes arrivées à la fin de la saison des grenades mais pile poil à celle des physalis et des kumquats et avant les mangues. L’Egypte regorge de légumes et de fruits, profitez-en.

Ce que j’ai découvert cette fois-ci :

Photo 17-02-2017 18 43 20

Le kosheri un plat à base de plusieurs couches de riz, pâtes, légumineuses qui est très nourrissant.

Les légumes farcis au riz, je me suis promis d’en refaire à la maison avec le chou qui a été mon préféré.

Photo 15-02-2017 18 03 58 (1)

 

Photo 15-02-2017 19 13 42

Des plats libanais délicieux réalisés par notre hôte, les makdous à base d’aubergines farcies aux noix et le fateh toujours à base d’aubergines, de pain et de labneh.

Photo 17-02-2017 12 35 35

Les mezze tous différents.

 

 

Où manger ?

 

DSC08517 (1)

 

Je dirais dans la rue s’il fait bon, la street food est légion et les petits stands odorants sont nombreux. Il faisait assez froid et après les visites nous avions besoin de nous poser. Comme nous étions reçues chez des amis, nous avons souvent dîné à la maison, je vous mets les adresses des restaurants où nous sommes allées et qui peuvent vous aider lors de vos visites touristiques.

Au caire, sur l’ile de Zamalek

Photo 19-02-2017 11 13 39Photo 19-02-2017 11 37 23 (1)Photo 19-02-2017 12 20 53Photo 19-02-2017 12 42 32 (2)

 

Le Sequoia, 53 Abou El Feda St. | Zamalek, Le Caire 11511, Égypte

Ce restaurant a une vue sur le Nil très agréable, on mange à l’extérieur sous un grand chapiteau la cuisine typique égyptienne mâtinée de libanais.

Au Caire, au Souk

Photo 16-02-2017 12 38 25

Naguid Mahfouz, Al Gamaleyah, Qesm Gamaleyah, Gouvernorat du Caire, Égypte

Dans le cœur du souk, ce restaurant est typique avec un chic désuet.

Au centre du Caire mais celui-ci nous ne l’avons pas tester

Café Riche, 17, Haret Wesst Al Balad, Al Waili Al Kabir Gharb, Hadaeq Al Qubbah, Cairo Governorate, Égypte

Sur la Corniche

Photo 17-02-2017 12 15 58

Photo 17-02-2017 12 35 03Photo 17-02-2017 12 37 20 (1)Photo 17-02-2017 13 02 18

Andrea sur le bateau Le Menphis, Corniche El-Nil Street | Maadi, Le Caire 11511, Égypte

Un nid à touristes mais n’hésitez pas à monter sur le pont la vue est très agréable et la cuisine simple est réussie.

A Maadi

Photo 17-02-2017 18 23 53 (1)Photo 17-02-2017 18 43 26Photo 17-02-2017 18 34 32

 

Abou el sid el Maadi, 45.Street 7

C’est une chaine où l’on mange typiquement égyptien, les parts sont extrêmement généreuses, le foul est délicieux.

Au Fayoun 

Photo 18-02-2017 12 28 08Photo 18-02-2017 12 47 52Photo 18-02-2017 12 55 36

Le Palm Shadow corner, une résidence où l’on peut se restaurer mais aussi séjourner à l'ombre des palmiers. Ils ont du canard rôti ce qui change un peu du poulet omniprésent.

A Sakkara

Photo 20-02-2017 12 07 26 (1)Photo 20-02-2017 12 16 10Photo 20-02-2017 12 11 09

Sakkara Palm Club

Maroutiyya - Sakkara road , Giza, Muḩāfaz̧at al Qāhirah

Encore un repaire à touristes mais un havre de paix et un buffet riches en légumes cuisinés

 

Coordonnées du guide :

Contacter Claude de la part d'ISabel, Birgit et Anna par mail à l'adresse suivante : danivlo2@yahoo.fr (tel : +20 122 763 6299) il pourra vous concocter un voyage sur mesure, descente ou remontée du Nil compris.