Ce croque-monsieur est né de ce que j’ai trouvé dans mon frigo. Il me fallait une protéine le pastrami a joué parfaitement son rôle. Le cheddar l’a parfaitement accompagné et le cresson n’a pas faiblit avec son goût prononcé. Quant au pain, c’est un reste de pain de seigle tranché du WE qui a fait l’affaire. Bref une belle réussite que j’ai eue envie de partager avec vous.

croque-pastrami-cheddar-cresson

La première question à se poser c’est comment je peux avoir des ingrédients aussi improbables dans mon frigo. Je suis une foodista et je le réalise quand je me retrouve à faire ce type d’association. Pour la petite histoire voici comment tous ces produits ont atterri dans mon frigo et surtout comment vous pouvez vous les procurer.

Commençons par le Pastrami. Je l’appelle le jambon fumé des juifs et cela n’engage que moi, il est à base de bœuf et c’est fumé. J’ai le souvenir d’en avoir mangé petite chez les amies de ma mère. Cette viande provenant au départ d’Europe de l’est a été popularisée par les américains et leurs delicatessens où l’on trouve des sandwiches au Pastrami. Cette recette est un morceau de bœuf tendre mis en saumure, parfumé aux épices puis fumé qui pouvait se conserver longtemps. Méthode qui a failli disparaitre avec les techniques de conservation actuelle des aliments, elle a bénéficié du revival des tendances gastronomiques. Elle réapparait dans les épiceries chics. Il est temps de vous accaparer cette tendance surtout avec cette recette de croque-monsieur mais aussi comme un carpaccio ou en sandwich tout simple avec une moutarde un peu sucré de type Savora.

D’après le Elle à Table on trouve du Pastrami :

Dans les boucheries kasher et les épiceries d’Europe de l’Est.
Maison David, 6, rue des Ecouffes, Paris-4e, où Michel Kalifa sert (entre autres) Alain Ducasse.
Panzer, 26, rue des Rosiers, Paris-4e, où Thierry Marx a ses habitudes.
Berbèche, 53, avenue du Docteur-Arnold-Netter, Paris-12e, où l’on peut aussi le déguster en sandwich sur place

J’ai acheté le mien sur Monmarche.fr un beau morceau de 800 g un peu long à débiter.

Le cheddar est un fromage anglais que l’on redécouvre grâce au retour des Mark’s and Spencer sur notre contrée. Les anglais que l’on critique toujours ont beaucoup progressé sur la qualité et surtout la mise en valeur de leurs produits traditionnels et avec le cheddar ils tapent fort. Celui-ci vient du plateau du dimanche de la maison. C’est Sameplayer, mon hôte régulier du dimanche qui se fait un plaisir de nous fournir un plateau de supers fromages qui ont plus de caractères les uns que les autres. Je suis personnellement « tombée en amour » pour le cheddar « godmister » dans sa jolie cire violette.

Le cresson reste trop souvent associé à la soupe alors qu'il existe mille et une façon de le préparer autrement. Sur ce blog je vous invite régulièrement à le cuisiner autrement, pour parfumer des pâtes fraîches, en salade d’hiver, pour parfumer des madeleines , …. Ajoutez quelques feuilles de cresson au croque-monsieur, elles donnent toute leur saveur en se réchauffant, essayer vous l’adopterez.

Quant au pain de seigle, c’est vraiment parce que je n’avais plus que ça mais cette saveur a apporté une note de graine grillée qui a eu tout à fait sa place.

Pour les croque-monsieur, j’ai tout simplement beurré les tranches de pain et déposé en couche, quelques petites tranches de pastrami coupées fines, une tranche de cheddar et quelques feuilles de cresson puis passer dans le grill à croque. Un régal….