Reine de la lumière, Sainte Lucie est fêtée dans de nombreux pays, le 13 décembre. En Suède, elle prend une grande valeur symbolique et est devenue une institution même si le jour  n’est pas férié. 

 

Sainte-Lucie

En plein milieu de l’hiver, c’est l’une des nuits les plus longues de l’année. Où qu’ils soient dans le monde, le 13 décembre, les Suédois font une fête. Ils dégustent des lussekatters (les gâteaux de la Sainte Lucie au safran dont vous trouverez ma recette sur le blog des huiles végétales), du glögg (le vin chaud épicé) qui réchauffe.

 

Il existe une procession de la Sainte Lucie. Elle commence normalement par une jeune fille blonde élue comme Lucia coiffée de 7 bougies allumées (aujourd’hui il existe des petites bougies électriques plus simples à déposer sur la tête). Elle est suivie par d’autres femmes portant une bougie,  vêtues d’une robe blanche et d’une belle ceinture rouge. La procession entame le chant de la Sainte Lucie, un air napolitain, puis les chants de Noël.

 

En réalité, ce sont souvent les jeunes filles de la maison ou du bureau qui s’habillent de blanc et amènent le café en chantant. Ce jour-là, la timidité nordique s’évanouit. Par groupes, tous habillés de blanc, les Suédois passent de maison en maison afin de déguster les lussekatters et le glögg.

 

Sainte Lucie est aussi fêtée au Danemark où  elle est devenue une fête importante sous l’influence des Suédois. En Italie, elle a une place particulière, Sainte Lucie vient de Syracuse et est fêtée deux fois en décembre et en mai.  Je suis très sensibilisée par la version suédoise vu que j’y suis née et que  je l’y ai découverte. J’attends le 13 décembre presqu’autant que Nël, j’ai l’impression que c’est la fin de la descente dans le noir et qu’à partir de là les jours vont rallonger. Il y a beaucoup d’espoirs et de lumières dans cette fête.

bougie