Conticini

C’était quand il faisait encore beau, par une belle après-midi de septembre, j’ai eu la chance de déguster les bûches de Noël de Monsieur Conticini à la pâtisserie des rêves. Autant vous l’avouer tout de suite, je suis du genre à boycotter les bûches à Noël, peut-être parce que, dans mes Noëls d’enfance passés en Suède, il n’y en avait pas. Il a fallu toute la science de Philippe Conticini pour me faire changer d’avis et réaliser qu’en fait j’aimais bien les bûches, oui mais les siennes. Aujourd’hui, les pâtissiers créent une collection de Noël et celle de Conticini est très convaincante.

Maintenant que les fêtes approchent je me souviens avec gourmandise de cette après-midi en dehors du temps. Aujourd'hui,  j'ai envie de vous faire partager mes sensations.

 

buche-pralinée-fumée

Je commencerais par vous parler de la plus surprenante, celle qui m’a vraiment plue, à base de praliné,  qui enferme le goût de fumé à l’intérieur. Il s'agit, en l'occurence, d'une vraie prouesse technique puisque le fumé est adouci par la chantilly, une juste dose de sucre et une pointe de fleur de sel. Il faut, quand même, une bonne dose de culot pour travailler cette saveur. Le fumé en cuisine est plus souvent lié au salé, avec les poissons fumés ou je l’associe au thé. Avec du sucre, je ne vois qu’un caramel raté or il est souvent plus proche de l’amertume que du fumé.

buche-citron-pistache

La bûche à la pistache et au citron a également grandement contribué à  mon revirement. Toutes les saveurs de l’Italie du sud sont concentrées dans cet écrin de douceur.

buche-chocolat-vanille

La bûche au chocolat et à la vanille est très bien équilibrée, tout y est et si je devais en choisir une qui plaise à tout le monde à la maison, c’est cette dernière que je prendrais.

buche-rhum-raisin

La bûche rhum-raisin ressemble aux desserts d'antan et fond dans la bouche avec toutes ses saveurs subtiles.

buche-aux-marrons

La bûche à la confiture de fraise et la bûche vintage au marron ont même réussi à me plaire même si je ne suis pas fan ni de confiture de fraise ni de marron.

Bravo Mister Conticini, votre amour de la pâtisserie se déguste à chaque bouchée.

kougnamann

tarte-conversation

Et pour finir nous avons eu le droit à 2 bonus, une tarte conversation hyper moelleuse et des kouignamanns à se damner que nous avons finis malgré tout ce que nous avions mangé auparavant !

Merci Philippe Conticini et Camille Syren pour cette belle découverte