maxi-limone

C'est dans la région de Naples et particulièrement la côté amalfitaine que poussent les meilleurs citrons du monde. C'est donc à travers ce fruit que je vais vous faire rencontrer l'acidité à la napolitaine. Ceux de la photo ci dessus étaient énormes de la taille des gros pamplemousses chinois.

 

delice-al-limone

Pour adoucir l'acidité rien de mieux que le sucre et ces "delizie al limone" dont je vous raconte l'histoire dans la première partie de mes expériences napolitaines #1 le sucré.  Cette pâtisserie est tellement douce que sans cette acidité elle serait fade.

granité-ambulant

Toujours sucré le citron se boit à longueur de journée, les vendeurs de granités sont omniprésents et rivalisent dans la déco de leurs petits chariots. Ils sont vraiment délicieux sans additifs de l'eau du citron et du sucre. Désaltérant à souhait.

granité-limone

On peut aussi déguster  à la cuillère des granités qui sont comme des glaces, très onctueux, toujours très sucré et où l'acidité du citron est l'agitateur de papilles.

spaggeti-al-limone

Plus surprenant les pâtes au citron et au thon frais. Ce sont les zestes qui apportent l'acidité mais aussi le jus subtilement ajouté à la sauce. Je ne peux m'empécher de penser au film "tout ce qui brille " de Géraldine Nakache où les pâtes au citron représentent la quintessence de la nourriture de "riches". Retrouver cette saveur sera l'un de mes challenges de rentrée. Si l'un de vous connaît la recette n'hésitez pas à me laisser un commentaire.

insalata-di-limone2

C'est dans l'un de nos guides que nous avons appris que l'une des recettes phare de Procida était "l'insalatta di limone".  Pourtant ce plat n'était pas sur les cartes juste annoncé sur des ardoises devant les restau du port d'arrivée de Procida. Nous avons été surpris par le goût à la fois doux et acide. Relevé par de l'ail et du piment je ne sais pas dire si j'ai vraiment aimé mais j'en ai mangé beaucoup vraiment attiré par ce goût nouveau. Nous avons fait plein de suppositions sur la façon dont les citrons sont préparés pour cette salade. Blanchis très vite peut-être, marinés au jus de citron ? Bref nous sommes restés gustativement interloqué par cette recette. Nous avons essayé de donner une raison historique à ce plat;  les habitants de l'ile étaient-ils si pauvres qu'ils n'avaient que les citrons pour se nourrir ? Etait-ce le moyen d'utiliser les citrons dont on a prélevé les zestes pour le Limoncello ? Si quelqu'un à la réponse ...

J'en ai fini avec mes expériences gustatives napolitaines et je voudrais remercier Caruso Becofino qui propose ses bonnes adresses dans les commentaires. Cela me donne comme une envie de retourner à Napoli !