palmier-coco-gingembre

 

Quand Anna m'a parlé de son jus de gingembre, je me suis lancée auusi sec à mon tour pour découvrir à mon tour les impressions de la précurseur, elle y décrit très bien les sensations. Mais je ne me suis pas arrêtée à la dégustation de ce jus énergisant j'ai eu envie de le cuisiner. Je me suis fortement inspirée d'un dessert dégusté chez Yoom

2 très bonnes adresses sur paris :

  • Yoom Saint Germain

5 rue Grégoire de Tours

Paris 6ème
Métro le plus proche : Odéon, Mabillon
 
  • Yoom Martyrs

20 rue des Martyrs

Paris 9ème
01.56.92.19.10

 

Avant de vous raconter la suite je fais une digression pour vous parler de ces 2 restaurants à Paris qui magnifient admirablement le Dimsum ces petites bouchées vapeur dont raffolent les chinois. Ces restaurants sont le résultat d'une collaboration entre 2 financiers qui ont eu envie de vivre une nouvelle aventure comme on les aime. Ces 2 gars se sont rendu compte qu'il n'y avait pas vraiment de culture Dimsum à Paris comme c'est le cas à Londres et dans de nombreux pays. Ils ont travaillé leur projet et peaufiné leurs recettes auprès de grands maîtres du Dimsum et sont arrivés à Paris pour nous évangéliser. Et bien je suis convertie, ils savent magnifier les saveurs, leurs dimsum sont inventifs et vraiment bons. Je suis partie avec le livre de Dimsum comme à HongKong chez MArabout et je me suis promise de refaire un certain nombre de recette. 

En attendant le dessert que j'ai dégusté m'a inspiré cet apéro. Je ne suis plus à une contradiction près du sucré qui devient salé c'est tout Cookingout ça !

Dans ce dessert de boules de riz au lait de coco gingembre coco était parsemé de poudre au goût très subtil. Après avoir cuisiné le propriétaire, il nous a révélé que c'était de la noix de coco râpée caramélisée au gingembre.

La boucle est bouclée,j'ai donc torréfié ma noix de coco râpée mouillée au jus de gingembre avec un peu de sel (c'est pour l'apéro non?) pendant 1 heure au four à 50 ° pour obtenir la base de mes palmiers.

Succès sur toute la ligne, je les ai déjà refait un peu plus gros  et je pense maintenant avoir la bonne dose. Alors place à la recette.

Pour une trentaine de palmierspalmier

  • 350 g de pâte feuilleté en rectangle à abaisser
  • 50 g de noix de coco râpé
  • 20 cl de jus de gingembre
  • 1 c. à c. de fleur de sel
  • 1 jaune d'oeuf

Recette

Allumer le four à 50°. Déposer une feuille de papier sulfurisée sur une plaque de pâtisserie, déposer la noix de coco et la mouiller avec le jus de gingembre. Saupoudrez avec la fleur de sel et enfouner pour une heure. A la sortie la noix de coco doit être sèche mais toujours blanche.

Monter le four à 180°. Étaler la pâte en rectangle de 5 mm d'épaissuer, couper les bords pour avoir un beau rectangle.Parsemer la moitié de la noix de coco et appuyer pour qu'elle pénètre dans la pâte, retourner le rectangle d epâte et parsemer le reste de noix de coco, appuyer. Rouler les deux côtés du rectangle côté le plus long pour arriver à 2 boudins qui se collent. Découper des tranches de 1cm et les écraser avec la tranche d'un gros couteau, déposer le palmier à plat sur une plaque à pâtisserie. Allonger le jaune avec un peu d'eau et badigeonner les palmiers. Faire cuire pendant 15 à 20 minutes. Laisser refroidir avant de déguster.

 

Amusez vous à faire deviner les saveurs, personne n'a trouvé mais tout le monde les a reconnu après et bien appréciées.