foodcampagri-header_V1

 

Grâce à Anna, j’ai participé au Foodcamp qui a eu lieu au salon de l’agriculture le 3 mars dernier. Une expérience très enrichissante ou pour une fois la cuisine n’était pas la seule invitée, nous étions un mélange de geeks, de foodeurs, de wineurs (pour vin-wine).

Qu’est ce qu’un foodcamp ?

Le principe est fortement inspiré par les barcamp, inventés aux States, des réunions de travail informelles au départ centrées sur les applications WEB.

Le FOODCAMP est original car il permet la réunion de plusieurs acteurs intéressés par la cuisine et les réseaux sociaux, des bloggeurs, des entrepreneurs, des community managers, des représentants d’agences et des représentants de marques réunis pour discuter de sujets décidés ensembles et comprendre, apprendre et trouver des synergies.

Les Foodcamps sont à l’initiative de personnalités dijonnaises par Agathe, Isabelle et Grégoire.

Les objectifs de ces foodcamp sont de partager ses réflexions et de participer à des ateliers ensemble, une très bonne façon de lier connaissance.

Chacun donne 3 sujets et on arrive à définir 3 à 6 workshops. Chacun choisit 2 sujets et participe à 2 workshops. Les discussions sont open, n’aboutissent pas obligatoirement à des solutions mais au moins à la réflexion et depuis je cogite.

Je reprends de chez Anna la liste des sujets discutées, elle est plus disciplinée que moi et à bien tout noté, pendant que moi je papotais avec  Bikini et Gourmandises et  Gourmandiseries.

  • les relations bloggeurs/marques
  • Outils web/mobiles cartographie outils locavores
  • circuits courts et consommation colelctive
  • phot, blogs, foodreporter : jusqu’où peut on aller
  • cuisine connecté et augmentée (réalité augmenté)
  • circuits courts/ restaurants / restauration collective

J’ai participé au premier et à celui sur les photos. On peut dire que le premier atelier était très animé et que la confrontation des points de vue des acteurs fut très enrichissante, beaucoup de matière à analyser. Sur l’atelierles photos de restau je garde mon point de vue qui est que quand je déguste dans les restau, je déguste et que cela me gène de prendre des photos tant pour moi que pour la personne qui a fait les recettes. D’un autre côté, j’aime bien lire les reportages des gens qui donnent leur avis sur les restau avec photos. Encore un paradoxe qui me fait cogiter.

Lors de ce foodcamp, nous avions 2 challenges, un challenges photo, je me suis dispensée et un challenge cuisine que j’ai beaucoup aimé relever en compagnie de Stéphanie Aux Délices de Fanny.

foodcampagri-03-mars-2012groupe

Notre challenge fut de cuisiner un plat avec une Actifry de SEB (la friteuse sans huile)  en choisissant des ingrédients. A 8 sur un petit stand, ce fut beaucoup plus facile que je ne le pensais. Pour cuisiner avec l’Actifry il suffit de très peu de place, avec une planche et la machine et on peut réaliser un plat savoureux. Nous étions très fier de notre veau à l’italienne qui passe par Dijon avec son trait de cassis en toute fin pour relever le tout. Nous avons passé un très bon moment en compagnie de nos concurrents masculins directs David et Cédric et nous avons profité des conseils judicieux de l’ami Damien qui passait par là et qui a été séduit par le foodcamp. Tellement que nous devrions pouvoir participer à un nouveau Foodcamp à Soisson.

 foodcampagri_03_mars_2012_plat

Pour les bordelais, un barcamp est prévu les 31mars et 1er avril.