figues-de-barbarie 

Un fruit méconnu en France et peu apprécié à cause de ses piquants extérieurs et de ses nombreuses graines intérieures. Il a meilleure presse chez nos voisins italiens qui l'appellent "fico d'India" ou en Amérique du sud et en Espagne ou il prend le nom de "chumbo". Pourtant, je peux vous assurer que quand on a les moyens (j’y reviendrais) de dépasser ses petits inconvénients, la figue de barbarie se révèle sucrée et bien parfumée, très riche en vitamine C. Dans ma famille elle fait partie de ce que j’appelle les phantasmes récurrents comme le petit artichaut violet ou les pignons de pains frais ou l’ail du Périgord et tant d’autres. C'est-à-dire que ceux sont  des ingrédients que l’on recherche et que l’on apprécie un peu plus que les autres parce qu’ils ont une histoire liée à celle de mes ascendants. Et en l’occurrence, la figue de barbarie évoque chez mes deux parents des souvenirs d’enfance, l’un étant né en Algérie et l’autre au Maroc. On peut donc comprendre que ce fruit faisait partie de leur paysage. En effet arrivé du Mexique avec l’inévitable Christophe Colomb, le figuier de barbarie a très vite trouvé sa place sur le pourtour méditerranéen.

figue-de-barbarie-arbres

Le fruit s’appelle figue mais n’a rien à voir avec la figue si ce n’est que les fruits sont matures à la même période en Europe. Les figues de barbaries peuvent être de 3 couleurs, verte, jaune ou rouge/violette (la plus courante et celle de la photo).

Mais ce n’est pas un fruit facile à marauder, il se mérite ! Lors de mes dernières vacances à Cadaques, j’avais repéré un beau figuier et j’ai mis quelques jours à peaufiner ma stratégie pour aller les cueillir et les cuisiner. Allez, je vous donne mes « truquillos » … pour que vous profitiez à votre tour de ce fruit délicieux.

Comment ramasser les figues de barbarie ?

Il faut un couteau et une manique, je n’ai pas trouvé mieux. Bien laver la manique après !

Où trouver des figues de barbarie en région parisienne ?

Certainement pas sur les cactus où alors je ne sais pas ou. Mais j’en trouve sur les marchés le plus souvent chez les marchands arabes, en épicerie fine toute propres, dans la rue du Fbg St Denis, chez certain bios, il faut bien chercher. On va dire que c’est plutôt une chance de tomber dessus mais si vous avez cette chance ne la gâchez pas ! Si vous connaissez d’autres adresses n’hésitez pas à laisser un commentaire, je mettrais à jour ce billet.

Quand ?

La saison commence fin juillet jusqu’à Septembre mais on doit en trouver toute l’année qui proviennent du Mexique qui est un très gros producteur, ce fruit nourrit le bétail.

Comment les éplucher ?

Certains brossent les fruits, moi je préfère le faire avec un couteau et une fourchette sur une planche que je nettoie régulièrement sans la toucher.

Comment se débarrasser des petites épines qui sont presque inévitables ?

J’ai appris ça cet été et je m’empresse de vous faire partager la technique de Jalil. Il suffit de se munir de sparadrap et de le poser puis le décoller à l’endroit ou ça pique, c’est radical.

Comment gérer les pépins ?

Personnellement je fais abstraction et je les avale, certain les jette (il ya du boulot !). L’autre solution est de mixer les fruits et de filtrer le jus, ou alors de les mettre dans un chinois et de les écraser pour obtenir la pulpe et le jus.

Comment les déguster ?

En salade avec de la féta et de la menthe un régal, la recette bonus toute simple quand les figues de barbaries sont épluchées !

 salade-figue

En smoothie la texture est assez agréable quand il est filtré comme ici accompagnée de sa cousine la figue ou là avec d'autres fruits violet de mon panier de fruits.

Personnellement je ne les aime pas cuite mais pourquoi pas.

En règle générale, on peut les utiliser en remplacement de la figue, même si ce elles ne sont pas de la même famille elles sont réversibles.

salade-figue-detail

Pour en savoir plus …

Je vous conseille ce post très complet des « Jardins de Pomone » qui fait le point sur ce fruit et nous rappelle que ce n’est pas avec lui que l’on fait de la Tequila même si cette information est trop souvent propagée sur la blogosphère, c’est avec les fruits de l’agave un autre cactus qui sont distiller jusqu'à obtenir ce fameux breuvage qui enflamme !