Bluendie

Avec mes obsessions colorées, je voulais faire un brownie avec des reflets bleu pour alimenter mes recettes bleu du mois d'août. Du bleu pas vraiment mais j'ai eu un beau violet et un très bon résultat gustatif. Alors pour le rendre un peu bleu j'ai décidé de lui inventer un nom. C'est que nos voisins anglosaxons sont assez doués pour faire des variantes sur leur nom de recette, le brownie au chocolat blanc est de devenu un "blondie" et le mien au chocolat blanc et myrtille est un "bluendi". Le mien pas vraiment, je suis inspirée de la recette d'un livre dont de cuisine dont j'avais envie de vous parler.

cuisine-végétarienne

Un livre comme un cahier de grand-mère, mais pas un livre mémère du tout ! Des recettes essentiellement à base de fruits et légumes comme je les aime avec la petite idée en plus qui fait qu'un plat simple devient plus subtil grâce à la pointe d'originalité. Des noms de recettes qui donnent envie de les lire, je suis restée sous le charme du "Clafouchic aux mirabelles amandes et pistaches", des conseils très judicieux en fin de livre pour adapter les recettes aux saisons. Bref, un livre à avoir dans sa bibliothèque culinaire pour retrouver la joie simple de cuisiner sainement et simplement. Ce livre s'appelle " Cuisinière végétarienne", par Adèle Hugot aux éditions Stéphane Bachès.

Je me suis librement inspirée de son "Blondie au chocolat blanc et aux fruits rouges" , j'ai échangée les noisettes par une plus grande quantité d'amandes effilées torréfiées qui donne un côté croustillant au "bluendie" pour le reste je suis restée à peu près fidèle. Nous l'avons dégusté en grande compagnie lors du pique nique de Dorian et il avait de la concurrence je peux vous dire ! Il en restait un peu que je n'avais pas réussi à mettre dans la boîte, avec le café je me suis régalée le lendemain ! Il y a comme un côté addictif, on ne sent pas trop le chocolat blanc (perso, je ne suis pas très fane de son goût même si j'apprécie sa texture) et les fruits apportent ce qu'il faut d'acidité pour pulser ce gâteau un peu croustillant grâce aux amandes, bref je sens qu'il va devenir un de mes classiques d'été. Il aurait été bien avec les mures et les amandes de Majorque (recette à conserver pour d'autres occasions de ce type).

Je vous mets les proportions du livre d'Adèle et les miennes entre parenthèse.

Ingrédients pour 6 personnes 

  • 6 (3) oeufs
  • 225 g (160g) de sucre 
  • 350 g (175 g) de chocolat blanc 
  • 200 g (100g) de farine
  • 150 g de fruits rouges (90 g de myrtilles surgelées)
  • 150 g de noisette (120 g d'amandes effilées)
  • 225 g (110 g) de beurre doux

Recette

Préchauffer le four à 200°, faire torréfier les amandes en les surveillant bien pendant la phase de préchauffage. Faire fondre à feu très doux le beurre avec le chocolat coupés en petits morceaux. Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le chocolat et le beurre fondu, bien mélanger, ajouter alors la farine et mélanger jusqu'à obtenir une pâte sans grumeaux. Ajouter délicatement les amandes et les myrtille et mélanger tout doucement. Beurrer le moule, verser la préparation et faire cuire pendant une vingtaine de minutes. Laisser refroidir avant de déguster, c'est encore meilleur le lendemain !