Ajiaco Santafereño la recette colombienne à adopter très vite

Ajiaco_assiette

Tout a commencé par une amitié, un ami colombien escrimeur qui a vécu en France et est reparti avec sa famille en Colombie. Quand il revient sur notre continent c'est chez nous qu'il débarque pour notre pus grand plaisir et il ne débarque pas les mains vides. J'ai donc quelques objets Colombien dans la maison. Pourtant nous n'y sommes encore jamais allés, cela fait partie des projets qui verront, espérons, le jour dans les années qui viennent. Lors d'une de ces venues Momo m'a amené un superbe livre de cuisine colombienne.

el_sabor_de_Columbia

Et comme on trouve tout sur le net j'ai trouvé le livre sur Amazone pour les amateurs ici.

Les images sont magnifiques mais c'est difficile de faire une recette que l'on n'a jamais goûté surtout quand on découvre des ingrédients inconnus et introuvables. Puis un jour Sameplayer est venu et s'est plongé dans la contemplation de mon livre. Il voyage très souvent pour son boulot et il garde un souvenir très ému d'un plat colombien à base de poulet, de papas (pommes de terre), de maïs, de câpres et d'avocat : l'Ajiaco Santafereño. Sa description m'a vraiment donnée envie et j'ai alors cherché des épis de maïs, la saison était finie depuis longtemps alors je me suis promise de faire cette recette dès que les prochains épis de maïs reviendrait sur nos marché. La saison est là et j'ai pu faire cette recette avec les moyens du bord. C'est qu'il faut une herbe spéciale "guascas" qui je pense ne se trouve pas par ici si quelqu'un connait je suis preneuse ! Voilà ce que j'ai trouvé sur Google clic ici.

ajiaco_santafereno_libro

En attendant je me suis rabattue sur des branches de céleri. De même pour cette recette il faut 3 sortes de pommes de terre, des pommes de terre qui s'écrase (j'ai pris des bintjes), des petites fermes j'ai choisie des rates et des petites oranges inconnues chez nous j'ai choisie les violettes les vitellotes. Pour la petite histoire l'Ajiaco Santafereño est une recette de Bogota, Santa Fe étant l'ancien nom de cette ville mais il existerait des centaines de recettes portant le nom d'Ajiaco dans les pays d'Amérique du Sud.

Voila pour mes interprétations sur les ingrédients. 

Vous voulez le résultat ... Le seul qui a put juger de l'authenticité fut Sameplayer qui s'est bien régalé, les autres convives et moi même avons apprécié ce plat qui change, une sorte de poule au pot ou de phô à la colombienne qui nous a ravit. C'est somme toute assez léger si on ne force pas sur la crème fraîche et l'avocat.

Je garde cette recette pour les fins d'été un peu frais quand on trouve du maïs sur les étals et je vous invite à tenter l'expérience colombienne.

ajiaco_a_la_cookingout

 

Ingrédients pour 8 à 10 personnes

  • 8 blancs de poulet sans la peau et fermier
  • 4 ailes
  • 3 beaux oignons
  • 5 oignons verts avec tiges
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 belles branches de coriandre fraîche
  • Sel et poivre selon les goût
  • (2 atados de guascas) = 2 branches de céleri pour moi
  • 1 kg de pomme de terre à purée (bintjes) à la place des papas pastusa
  • 750 g de rates à la place de papas sabanera
  • 500 g de vitellote à la place de papas sabanera
  • Pour servir
  • 3 avocats
  • 1 bol de crème fraîche épaisse
  • 3 citron vert
  • un bouquet de coraindre
  • 1 pot de câpres au naturel

Recette

Eplucher toutes les pommes de terre. Couper les bintjes en lamelles épaisses. Faire bouillir 14 tasse d'eau dans une grande marmite, ajouter les morceaux de blancs de poulet sans peau et les ailes, le laurier, la coriandre et les oignons épluchés et coupés grossièrement, les lamelles de binjes, puis saler et poivrer selon votre goût. Faire cuire à bouillon moyen pendant 30 min. Sortir le poulet et réserver. On ne sert pas les ailes, les conserver pour une autre recette. Faire cuire séparément les épis de maïs dans de l'eau bouillante 5 à 8 minutes selon leur taille, les égoutter et les couper en tronçons, réserver. Ajouter les pommes de terre restantes avec les branches de céleri dans le bouillon et laisser cuire 20 min. Baisser le feu, ajouter les épis de maïs et laisser frémir tout doucement pendant 10 min. Couper les blancs de poulet en petits morceaux. Ce plat se sert normalement dans une grosse assiette à soupe avec des morceaux de poulet des pommes de terre et du maïs. On dispose à côté des petits plats avec des morceaux d'avocat, des citrons vert, de la crème fraîche, de la coriandre ciselée et des câpres et chacun se ajoute selon son goût les ingrédients.