brioche_huile_d_olive

 

J’apprécie beaucoup le site de Topmiam où l’on peut admirer les photos des recettes des bloggueurs. Est-ce la technologie, est-ce la créativité qui n’avait pas de média pour s’exprimer avant ? Je reste vraiment étonné par la quantité et la qualité des photos. Surtout quand je regarde les premières photos de mon blog où mes plats faisaient carrément blougi boulga. Nous ne sommes pas tous des pros loin s’en faut mais les progrès sont là et Topmiam en est un parfait relais. C’est donc à l’invitation de Carole d’AlterGusto qui s’occupe de Topmiam que je me suis lancée dans cette recette pour relever le défit de son jeu : «  cuisiner une recette sucrée à l’huile d’olive ».

 

huile_olive_sucre

 

En partant de cette idée, j’ai passé dans ma tête toutes les recettes habituelles, madeleines (pas sur que la bosse ne tienne), cake (trop simple et déjà fait pour u autre concours Topmiam), financier (c’est le gout du beurre noisette qui fait sa force), cookies (je n’en fait pas si souvent que ça), cupcakes (Dorian nous a déjà pas mal challengé il faut passer à autre chose)... Et puis tout d’un coup l’idée est venue : une brioche. A lire de plus près le sujet, Carole nous l’avait déjà suggéré. Mais j’ai gardé l’idée, je suis allée faire un petit tour dans la blogosphère et j’ai compris que la brioche à l’huile, je connaissais bien même si je n’en avais jamais fait. C’est la base de la Mouna, cette brioche pascale chère aux pieds noirs, une partie de mon arbre généalogique. Du coup m’est venue l’idée de parfumer cette brioche de feuilles de menthe fraiche, de fleur d’oranger et de pistaches. Les  pistaches c’est pour le croquant et pour mon défit personnel : cuisiner des plats verts clairs au mois de mars.

Et ça donne quoi tout ça ? Une brioche moelleuse, on va dire que c’est l’effet huile d’olive, parfumée et on sent très bien les 3 parfums olive, oranger et menthe, fraiche c’est l’effet mentholé, craquante au gré des bouchées les pistaches sont au RDV. Les garçons l’ont dévoré avec du chocolat un petit côté « After eight » et les filles avec de la confiture de myrtilles un régal et le tout avec un thé à la menthe bien évidement. Le temps d’un gouter nous nous sommes retrouvés en vacances dans le Maghreb dans la belle lumière de fin de journée de ces jours qui rallongent mais ne se réchauffent pas. Pour la brioche je suis partie de la base de brioche vendéenne prise dans le livre "L'atelier pain" de Cécile Decaux d'Atelier Coco, ma bible en matière de pain et j'ai utilisé ma MAP.

brioche_huile_enti_re

 

Ingrédients pour 2 brioches

  • 2 c. à c. de levure de boulanger instantannée
  • 60 g de sucre
  • 500 g de farine T45
  • 2 oeufs
  • 50 g de crème liquide
  • eau
  • 50 g d'huile d'olive
  • 1,5 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. de fleur d'oranger 
  • 20 feuilles de menthe
  • 70 g de pistaches mondées
  • Pour la dorure 1 jaune d'oeuf 

Recette

A faire à la MAP (machine à pain). 

Mettre dans la cuve la levure, le sucre, la farine. Peser les oeufs et compléter avec la crème et de l'eau 260g, ajouter la fleur d'oranger au rhum. Lancer le programme pétrissage. Au bout de 5 minutes ajouter l'huile d'olive et rectifier le liquide si la pâte est trop dure. A la fin du programme la pâte doit avoir triplée de volume, si ce n'est pas le cas prolonger le temps de levage. Sortir la pâte. Mixer grossièrement la menthe avec les pistaches. Sur un plan fariné, pétrir la pâte rapidement en intégrant le mélange pistache/menthe puis la diviser en 8 parts égales de 115 g. Rouler  les morceaux pour obtenir 8 boudins de 35 cm. Faire 2 tresses à 4 branches en commençant par le milieu et faisant les tresses de chaque côté. Finir en réunissant les bouts et en les rentrant. Battre le jaune d'oeuf avec de l'eau tiède et badigeonner au pinceau sur les brioches. Laisser gonfler la brioche pendant 1h30 dans le four à 40° (je mets le programme décongélation).  Sortir les brioches du four faire préchauffer à 170°. Dorer à nouveau la brioche et faire cuire pendant 20 minutes. Démouler et laisser refroidir sur une grille.