huitres_vertes

Quand chef Damien  de 750g joue les chefs d’orchestre, les bloggueurs se régalent dans la bonne humeur ! Et là je vais vous dire que nous avons passé une très belle et délicieuse soirée en compagnie des huitres et de bloggueurs privilégiés(voir la liste plus loin) dans l’espace Mobalpa du 12ème arrondissement. Je connaissais les huitres de Marennes d’Oléron et j’ai très certainement déjà dégusté les huitres de ces producteurs chaleureux qui nous ont montré une vraie passion pour leur produit, leur terroir et leur métier.

parc___huitre1

Je suis une privilégiée, je me rends régulièrement dans le pays charentais à St Palais à côté de Royan et la visite de l’Eguille est l’un de nos visites incontournables. Cependant je dois reconnaître que même si j’apprécie les huitres de manière inconditionnelle, lors de cette soirée j’ai eu l’impression de les redécouvrir.

claire

J’ai appris pleins de choses sur ce produit vivant élevé avec amour par les ostréiculteurs. Et quand on leur ajoute un sommelier et un cuisiner,  le rendez vous est parfait.

Nous avons tout d’abord dégusté 4 sortes d’huitres produites localement et je pense que nous sommes incollables sur l’élevage de ces huitres:

  •   La fine de claire maigre
  •   La spéciale de claire plus charnue
  •   La fine de claire verte grâce aux navicules bleues (des algues microscopiques qui m’amusent encore mes histoires de couleur)
  •   La pousse de claire (la plus raffinée, elle grandit tranquillement dans les claire et pousse pour notre bonheur)

J’ai une petite préférence pour la dernière, la plus chère mais extraordinaire croyez moi. J’aime aussi la verte, je lui trouve un goût d’algue agréable mais je dois être la seule à lui trouver ce goût pas  à dire qu’elle est agréable.

Puis le sommelier est entré dans la ronde et nous avons dégusté des huitres avec des alcools, champagne (du Veuve Cliquot) pour une huitre aux clémentines puis un whisky malté (du Lagavulin qui plait beaucoup aux vraies suédoises) avec une huitre à la betterave, mascarpone et réduction de balsamique. Un mélange torride à essayer, c’est l’huitre qui gagne qui l’eut cru ?

Ce fut ensuite l’heure de l’huitre aux poivres de terre exotiques, du Penja, du setchouan et du poivre à queue de Madagascar.  Mon préféré celui de Madagascar avec l’huitre l’accord est parfait.

Et pour finir en beauté le cuisiner nous a fait découvrir de nouvelles associations :

·      la première connue des charentais « huitre et saucisse » classique qui tient la route.

·      la seconde que je vous recommande chaudement  c’est ma préférée. Faire mariner de la cardamome verte dans un jus de citron 24H Ajouter de la crème fraiche liquide et fouetter, récupérer l’écume et servir dans l’huitre. 100% délicieuses

·      la troisième qui vaut le voyage, faire réduire une bouteille de pineau au tiers, verser de la crème liquide et l’eau des huitres filtrées. Mettre une huitre sans coquille dans un petit bol et ajouter le velouté dessus, la côte sauvage n’est pas loin c’est moi qui vous le dit.

cote_sauvage

·      Une petite dernière pour la route qui vaut son pesant d’originalité, du gingembre râpé dans du lait de coco viendra remplir l’huitre déjà accompagnée de kiwi finement coupé pour une bouchée savoureuse.

 parc_huitres2

Tout le plaisir fut pour nous. Mais là ou moi je pêche c’est que je n’ai pas pris mon appareil photo alors je vous invite à voir celles des bloggueurs chanceux qui ont participé à ce petit raout (j’aime les mots en « out » vous me pardonnerez) :

Dorian, Pascale, Anna (qui a su me monter que c’était une vraie suédoise skål), Myrtille, Stéphanie, Gwen , Sophie, Clémence, Dada , Hervé et Yvan, Linou, Aurore, Philo, (et j’en oubli certainement, vous me pardonnerez)

Et puis pour vous donner une autre idée de cuisiner ces huitres délicieuses je vous renvoie vers des recettes que j’ai déjà publiées sur mon blog en direct de St Palais.

huitres___cuire

Des huitres vertes crues et cuites, les huitres au BBQ c’est top en plein été et cela change de la merguez !