salade_potag_re_plat

Je traficote pas mal dans mon jardin, même si je ne suis pas très doué avec mon potager, je prends plaisir à m’en occuper. L’an dernier j’avais planté des pommes de terre vitelotte et j’avais du oublier quelques pommes de terre. Après l’hiver bien froid que nous avons eu elles sont repartis et j’ai eu de superbes plants mais la récolte fut maigre, j’ai eu des minis patates bien mignonnes. J’ai aussi l’habitude de planter dans mon jardin les pommes de terre qui germent au printemps dans ma caisse et là encore j’obtiens une maigre récolte avec des minis patates mais je les laisse pousser toutes seules et je préfère ne pas les jeter.

Au final cette année, j’ai récolté un bon kilo de petites patates bleues on va dire violettes cette fois-ci et blanches. Je vous rappelle qu’en septembre on cuisine violet chez Cookingout même si je respecte de moins en moins mes principes.

Comme il fait encore beau, c’est en salade que j’ai décidé de les préparer. Une salade tiède avec tout ce que j’ai trouvé de comestible dans mon jardin :

  • quelques tomates cerises,
  • quelques haricots verts violets, 
  • du pourpier,
  • de la roquette,
  • des feuilles de salade un peu montée et amères
  • et toutes les herbes qui poussent : persil, estragon, basilic 
  • 3 petits kumquats

Et voilà un repas super économique hyper « locavore » qui plait toujours. A la maison  certaine phrases sont un « passeport », le « ça vient du jardin » en fait parti, le « c’est moi qui l’ait fait » beaucoup moins, ils se méfient toujours …

salalde_potag_re

Pour faire cette recette, il suffit d’être patient et ne pas hésiter à faire pousser des herbes et pourquoi pas des légumes dans son jardin et même son balcon. Ne boudez pas la satisfaction de dire la petite phrase magique « tout vient de la maison » !

Toutes les herbes et salades ont été lavées dans de l’eau vinaigrée et bien essorer. De même pour les tomates et les kumquats. Les pommes de terres ont été bien frottées puis cuites à l’eau départ eau froide jusqu’à ce que l’on sente qu’elles sont cuites à la pointe du couteau. Les haricots violets qui deviennent verts à la cuisson ont été ajoutés pour les 10 dernières minutes dans la casserole des pommes de terre. Pour la sauce une vinaigrette toute simple à base de 4 c à s d’huile d’olive et de 2 c à s de vinaigre de xérès, du sel et du poivre. On touille et on sert et on se régale d’un bout du jardin. J’ai ajouté en toute fin de la féta pour en faire un plat complet.