glutney

Je vais régulièrement à Londres pour mon boulot, en général un aller retour dans la journée, notre bureau est à 3 stations de St Pancréas. Ma seule façon de vraiment avoir l’impression d’avoir été à Londres est de me ramener un journal de cuisine et de le déguster dans le train du retour. Je me sens presque « fluent » après une journée de réunions et j’essaye de deviner les ingrédients quand je ne les connais pas. Une agréable façon d’enrichir mon vocabulaire. Sauf que pour mon job savoir dire poireau ne sert pas à grand-chose ; Never mind.

Dès mon retour de vacances, j’ai fait mon aller retour à London et j’ai trouvé le magazine de cuisine "Delicious", journal que je préfère à "GoodFood" mais que je trouve plus difficilement, il n’est pas à l’intérieur de la gare. Et dans celui de Septembre un article m’a plu « From plot to plate » (du potager à l'assiette). Dans cet article un mot à retenu mon attention « Glutney ». Jamais vu avant, je regarde de plus prêt et comme son nom l’indique cela fait penser au chutney sans la connotation indienne. J’ai trouvé l’association des ingrédients très intéressante, un mélange de fruits et de légumes bien épicé. Entre temps j’ai été contacté pour participer au concours des bocaux Le Parfait présidé par Papilles et Pupilles . J’ai reçu mes bocaux et j’avais ma recette. Y avait plus qu’à prendre les poires de mon jardin (au lieu des pommes from plot to plate n’oublions pas la consigne). Ma récolte de courgette n’est pas à la hauteur, ni celle des tomates donc je me les suis procurées chez mon marchand favori et à moi les bonnes odeurs dans ma cuisine. J’ai gouté encore chaud avec un bon fromage anglais et une tartine de pain comme il se doit mais pour découvrir toutes les saveurs de cette petite gourmandise il faudra encore attendre 2 mois. Je suis sure que cet automne quand les frimas seront de retour j’apprécierais ce petit souvenir de fin d’été. Je vous en reparlerais.

ingr_dients_glutney

 

Pour 3 bocaux Terrine Le parfait

  • 500 g de courgettes (ou citrouille) préférablement petites bien vertes
  • 500g de tomates vertes ou rouges (ou prunes)
  • 500 g de poires (ou pommes)
  • 250 g d’oignons
  • 250 g de raisins secs
  • 250 g de sucre brun clair (j'ai ajouté un peu de muscovado je n'en avais pas assez)
  • 350 ml de vinaigre de cidre ou de vin blanc + 150 ml d’eau

Pour le sac d’épices

  • 1 cm de gingembre frais
  • 6 clous de girofles
  • 6 grains de poivre noir
  • 1 c à café de graines de coriandre
  • quelques écorces de macis

 

Recette

Couper les courgettes en dés. Peler les tomates et les couper en gros morceaux.. Eplucher et peler les poires. Eplucher et couper les oignons en tranches assez fines. Prendre un grande casserole voire un confiturier. Préparer le sac d’épice dans une boule spéciale celle à thé font l’affaire ou un petit pochon en mousseline. Mettre tous les ingrédients dans la casserole, bien mélanger, mettre le sac d’épices au milieu. Cuire à feu doux pendant 2 à 3 heures en remuant régulièrement. Le glutney est prêt quand le liquide est réduit, qu’il est onctueux. Stériliser les bocaux dans l’eau bouillante. Répartir le glutney encore chaud mais pas bouillant dans les bocaux. Fermer avec les élastiques. Pour stériliser les bocaux, les mettre dans une grande casserole, bien émergés avec au moins 4 cm au dessus. Cuire 35 minutes dans de l’eau bouillante. Laisser refroidir et conserver le glutney au moins 2 semaines (le mieux 2 mois) avant de le déguster avec un bon fromage anglais et une bonne baguette française.