Comment j'ai retrouvé mon enfance, du filmjölk dans du lait robot

asperges_et_moussew

 

Quand mes copains partaient au ski ou chez leurs grands-parents à Noël, je partais en Suède. C’était plutôt la frime, je prenais l’avion, je revenais avec des histoires de trolls et de tomte. Je goutais des choses bizarres, du poisson en tube ou sucré, de la réglisse salée, des steaks d’élan et des ragouts de rennes. Je buvais des jus de fruits avec des noms étranges ou carrément de fleurs, même le coca était différent, ah le julmust ! Je revenais aussi la valise pleine de fringues achetées en REA (soldes) chez Hennes och Mauritz (vous y reconnaitrez le H&M qui depuis a envahi le monde entier) . Ces fringues là, elles n’étaient pas très à la mode chez nous. Je revenais aussi avec quelques kilos, c’est qu’il fait froid et dans ma famille on est bien nourri. Mais surtout parce que j’avalais des litres de filmjölk. Le filmölk c’est entre le lait et le yaourt et c’est un peu acide. Ca ne vous rappelle rien ? Si ? Et oui, c’est comme ça que le lait Ribot est vanté dans toute la blogosphère. J’en ai trouvé au super marché et j’ai voulu essayer, curieuse je suis, curieuse je reste. Avant de le tester dans une recette j’ai gouté et hop j’ai fait un voyage dans le passé. J’ai rattrapé tout mon retard en fille qui a déjà gouté le lait ribot pendant ces vacances en Bretagne. Parce que ça non plus, je n’ai pas fait, l‘été nous partions en Espagne.

 

mousse_1_asperges2W

 

J’avais quand même décidé de faire une recette avec ce lait ! Et rose SVP, on est en mai cookingout voit la vie en ROSE. Je me suis dit que pour le rose la betterave fidèle compagne de ce mois de mai serait parfaite. Pour la mousse un tour par le siphon et hop là. Et cette mousse elle accompagne quoi ? Ben des asperges, normale la saison est lancée.

Alors me voilà rentrant du boulot avec mon envie d’espuma rose. Ne faites pas d’espuma au siphon en rentrant du boulot ! c’est bon mais pour la mousse c’est trop juste. J’ai été aussi trop légère en gélatine. Toujours est-il que l’on a fait trempette avec nos pointes d’asperges dans un bon petit jus au filmjölk au lait ribot et que l’on s’est régalé même sans mousse. Je sens que cet ingrédient va trouver une place définitive dans mon frigidaire, histoire de se la jouer nostalgique !

 

aspergesW

 

Ingrédients pour 4

  • 600 g de pointes d’asperges
  • ½ betterave cuite
  • 2 verres de lait ribot
  • 1 pincée de Worcester sauce
  • 1 pincée de Tabasco
  • 1 feuille de gélatine (il en faudrait 2)

Recette

4 heures avant préparer l’appareil à siphoner. Mettre les feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Faire cuire la betterave avec 2 verres d’eau pendant 10 minutes. Mixer et remettre sur le feu avec la gélatine égouttée. Ajouter la sauce Worcester et le Tabasco. Laisser refroidir. Filtrer et mettre dans le siphon avec le lait ribot. Bien mélanger. Ajouter 2 cartouches de gaz et laisser au frais pendant 2 heures. Pendant ce temps éplucher les asperges et les cuire dans de l’eau bouillante entre 1à et 20 minutes selon leur épaisseur. Les égoutter et les laisser refroidir. Au moment de servir, faire l’espuma dans des petits bols et servir avec les asperges.