Epices

Je ne vous ai pas oublié mais une panne d’internet à la maison qui risque de durer longtemps m’oblige à changer le rythme de mes parutions. Je voulais vous parler des épices vietnamiennes avec lesquelles je me familiarise de plus en plus. Grâce à nos amis qui ont vécu quelques années dans ce très beau pays et chez qui nous nous sommes rendus à 2 reprises, j’ai appris à apprécier le raffinement des épices et la puissance des poivres.

 

Nos amis sont rentrés mais ont gardé beaucoup de contacts sur place. Ce qui m’a permis de refaire un plein profitant d’amis expatriés qui sont revenus pour Noël. J’avais fait une commande « spéciale » en me référant à ce superbe livre de Didier Corlou, « la Verticale des épices » qui je crois n’est pas édité en France. Je voulais récupérer les 5 épices du Vietnam, il y a dans chaque région des 5 à 10 épices mélangés et le Vietnam ne fait pas exception. J’ai donc reçu via les amis de mes amis pleins de choses dont je vous parlerais bientôt mais surtout les éléments composants les 5 épices. Le poivre noir de Phu Quoc, qui est une pure merveille mélangé avec du citron vert, il réveille admirablement tous les crustacés et poissons. Il y a aussi l’anis de Badiane qui est incontournable et devient presque la signature de tous les plats viet. Parlons aussi du sésame noir qui avec son goût un peu âpre et assez poivré apporte encore une nouvelle touche séduisante. Sans oublier le gingembre et la cannelle, et vous obtenez les 5 épices du Vietnam. La recette dans laquelle j’ai utilisé ces 5 épices arrive.

 

 

 

Aux amis de mes amis, j’ai aussi demandé le poivre des minorités, celles qui vivent dans le nord du pays. Nous n’avons pas visité cette partie du Vietnam et ce serait une bonne occasion d’y retourner.

 

J’ai reçu un gros paquet de grappes de poivre entre le vert et le marron. Ce poivre m’a fait penser à celui que nous mangions au Cambodge avec des crevettes sur la plage de Sianoukville. Au goût, j’ai retrouvé un peu la même chose, une montée en puissance très crescendo qui s’alliait bien au plat auquel je l’avais ajouté. Recette à suivre.