melanzanine

 

J’aime les aubergines, toutes les aubergines, les violettes, les blanches, les vertes, les jaunes, les grosses, les petites, les moyennes, tenez le vous pour dit ! Alors quand je trouve des petites aubergines de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les origines, je craque pour les melanzanines, vous ne trouvez pas qu’en italien c’est encore plus chantant ? En espagnol pas terrible berenjenas pequeñitas, en anglais baby eggplant c’est pas ça non plus alors c’est décidé c’est en italien que je vous les sort voici les « melanzanine », et per favore on traîne sur chaque syllabe.

 

Ces belles petites aubergines pour rester français viennent aussi du marché de Royan et de ma petite marchande aux piments. Je vous l’ai dit, elle regorge de produits beaux, bons et bios.

 

Tout de suite après, je vais être moins originale, pas de velouté, pas de tian coloré, pas d'aligot, pas de beignets envoûtants, pas de tarte fleurie, pas de parmigianna ensorcelante, pas de caviar, pas la meilleure ratatouille, pas de charlotte au jus de raisin, tout juste une poêlée ou les aubergines perdent leur couleur mais donnent toute leur saveur.

 

 

Il faut savoir rester simple et déguster les bons produits dans leur habit de tout les jours.

 

Vous vous souvenez des tomatillos  ? Et bien les melanzanines poêlées dans une bonne huile d’olive sont, tout juste, venues les accompagner pour réveiller la chair des maquereaux et des sardines grillées. Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ?

 

 

 

poelee_melanzanine