Madeleines de Mars en Avril 

 

madeleines_vertes_1

 

Je souhaitais faire les madeleines vertes selon la recette du livre «Le vert, 10 façons de les préparer » et ce week end j’ai pris le temps de les faire dans les règles de l’art. En réalisant cette recette, je me suis rendu compte que je trouvais plus facilement les ingrédients « étranges » dans mon placard ou du moins qui m’auraient paru étranges avant ce blog le thé Matcha et le Yuzu (malheureusement pas le fruit frais mais du jus) et que c’est le beurre et les œufs qui manquaient dans mon frigidaire. Je suis une « cook adict » malgré moi !

 

J’ai donc divisé les doses par deux et obtenue de jolies et délicieuses madeleines martiennes grâce au matcha. L’an dernier, j’avais déjà pas mal abuser du matcha pour mes recettes de desserts sucrés, un colorant idéal et naturel pour jouer à la martienne, j’en avais mis dans des cannelés, des petites crèmes et même en tiramisu.

 

 

Ingrédientsmadeleines_vertes_2

  • 100g de sucre
  • 2 cà s de jus de yuzu
  • 100 g de farine levante (ou 95g de farine, plus 3 g de levure)
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre
  • 1 c. à c. de thé Matcha

 

Recette (inspirée de celle de Frédérick e. Grasser Hermé)

Dans un saladier ajouter le sucre et le jus de yuzu, mélanger. Ajouter la farine, (la levure si nécessaire), le thé Matcha, puis faire un puis au centre et y ajouter les œufs. Fouetter vers l’extérieur. Ajouter alors le beurre fondu et mélanger rapidement, il ne faut pas qu’il y ait trop d’air dans la préparation.

Laisser reposer 3 heures au frigo. Verser l’appareil à madeleines dans des moules souple enn silicone. Enfourner à 200°c pendant 3 min. Puis 7 min. à 190° C.

 

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

 

madeleines_vertes_3

 

 

Résultat, ces madeleines sont mémorables, le goût du matcha est très léger, le yuzu pointe son nez et surtout elles sont gonflées à souhait, cela fait du bien de changer ces habitudes et suivre une nouvelle recette. Et de celle là, je retiens l’astuce de reposer la pâte au frigidaire, les madeleines gagnent en légèreté.