fusili_pesto

Voici la suite comme promis de mon aventure Acaciesque. Chaque mois, j’essaye de vous proposer un pesto de la couleur du mois donc pour mars ce doit être vert clair. L’an dernier j’avais marié les pistaches et le cerfeuil, la roquette et les noix , de la pimprenelle avec des pignons. Il faut dire qu’avec toutes les herbes dont nous disposons ce n’est pas difficile de varier les pesto. Mais depuis janvier, plus de pesto sur Cookingout, je me disperse un peu trop peut-être alors revenons à nos petites habitudes et innovons avec cet acacia découvert au hasard des allées de mon épicerie asiatique. 

pesto_noix_de_cajou_et_acaicaPour garder la connotation « asiat » de ce produit coming from Thailande, j’ai mis des noix de cajou (30g), puis l’éternel parmesan (30g) et enfin une toute petite pointe d’ail (1/2 gousse) pour relever, le tout mixé rapidement et arrosé d’une très bonne huile d’olive. Par rapport aux coquilles j’ai mis beaucoup plus d’acacia et là on sent plus le goût plus fleuri que nos herbes habituelles.

Je me rend compte qu’à part les lasagnes et les cannellonis voir les ramens je parle peu de pâtes dans ce blog, alors que j’en fais régulièrement pour mes sportifs en manque de féculents. C’est que nous les mangeons souvent très simplement avec un peu de pesto ou une bolognaise pour recycler des restes de viande. Je profite donc de ce pesto pour vous montrer ces fusilli aux poireaux fondu et aux asperges. J’aime le mariage des légumes et des pâtes façon certainement de me donner bonne conscience. Seulement quand j’ai voulu faire les pâtes avec mon pesto, il ne restait comme seuls légumes que quelques pointes d’asperges et des poireaux et bien qu’à cela ne tienne, les pâtes seraient faites avec ces ingrédients.

fusili_pesto_poireaux

J’ai donc juste lavé, coupé et fait fondre à l’huile d’olive les poireaux avec un oignon rouge . J’ai cuit à la vapeur les asperges et les pâtes al dente (le temps le plus court indiqué sur le paquet –1 min.). Puis j’ai égoutté les pâtes et je les ai mélangées avec les poireaux pour finaliser la cuisson et les imprégnées du goût. Les asperges ont assurées la déco puis ont finies mélanger à la préparation. Bien sur je n’ai pas oublié le pesto par-dessus. Ce petit plat végétarien a fait le bonheur de tous y compris ma bonne conscience !