champagne_2

Benoit Tarlan jeune viticulteur de talent m’a gentiment proposé de tester une bouteille de son champagne pour les fêtes. Mais rappelez-vous, pour nous les fêtes ce fut une destination exotique. Cela n’a pas arrêté Benoit qui m’a alors envoyé une bouteille de champagne rosé au nom quelque peu étrange de Zéro, une étiquette au rose très girly qui sait plaire aux filles et des recommandations très précises :

 

 

 

 

 

« Notre Rosé Zéro est un vin très rare dans le monde des Champagnes puisque
c'est un Rosé non dosé, sans ajout de "liqueur d'expédition" (=sucre et
vieux vins). Le Champagne non dosé s'accorde toujours divinement avec les
poissons, les fruits de mer, c'est d'ailleurs principalement dans les pays
où les habitudes culinaires sont plus tournées vers les produits de la mer
que ces Champagnes sont le plus apprécié, Japon, pays scandinaves, etc. Le
Rosé non dosé apporte une touche plus parfumée et flamboyante encore.

Ses arômes vifs demandent en compagnon de table des poissons de mer pour
leur saveur iodée relevés par des épices fraîches. Un bel accord en
perspective avec les saveurs d'extrême Orient du Vietnam.
Mais quelques pistes cependant pour ne pas faire de désaccords : il se
révèle avec des plats où participent l'anis étoilé ou le gingembre ou la
cardamone, les légumes croquants (je pense aux pousses de soja par exemple)
lui sont un très bon partenaire, on peut aussi essayer les fruits confits
comme les citrons par exemple. A éviter : Les épices et herbes aux saveurs
trop franches comme le piment, aneth, fenouil, céleri. »

 

 

 

Quand j’ai reçu son mail, j’étais très impatiente d’aller faire gouter cet accord « alcolo-gustatif » (dans le bon sens du terme) à mes cobayes préférés et à mes amis.

 

MAIS, il y a eu un mais, la bouteille est arrivée 2 minutes avant le taxi qui nous emmenait à l’aéroport avec des valises déjà bien pleines, une excitation un peu négative et donc malgré mes protestations la bouteille est restée seule à la maison. Il faut dire que trimballer des bouteilles en avion ce n’est plus chose aisée. Qu’à cela ne tienne, je me suis dit que je lui ferais fête dès notre retour et que je lui concocterais un petit plat épicé avec tout ce que je ramènerais.

 

champagne_1

 

 

MAIS, il y a eu un autre mais, à notre retour nous avions plus envie d’huitres d’Oléron que de poissons aux épices. Mais moi je pensais à mon billet et j’avais vraiment envie de le gouter ce champagne, surtout que nous n’en avons pas abusé pendant ces vacances. Alors nous l’avons ouvert avec les huitres et ce fut une expérience très intéressante. A la première gorgée, tout le monde a ressenti un goût un peu sucré qui semblait un peu étrange pour le déguster avec des huitres et dès que l’on a essayé avec l’huitre, l’accord s’est fait. L’un relevait l’autre, le pain seigle tartiné de beurre salé, la pointe de citron n’ont fait que souligner encore plus les arômes de ce champagne.

 

MAIS, il y a eu un dernier mais, nous avons eu l’envie de le gouter sur du sucré et nous avons donc conservé précieusement le reste jusqu’au dessert. Pour le dessert, j’étais resté plus exotique, j’ai servi la galette à la noix de coco. Et là encore, l’accord s’est fait, ce Zéro a su retrouver de la douceur en bouche avec l’onctuosité de la « cocopanne ».

 

champagne_et_huitre

 

Ce ZERO n’a pas eu le traitement que je voulais lui accorderMAIS ce fut une très belle REUSSITE ! Consommé très simplement avec des huitres et un dessert, il a su nous convaincre !