Je vous ai parlé de mes coquelicots mais je ne vous ai pas dit qu'il y avait aussi de la mauve.

Mauve

J'ai découvert les infusions de mauve en Italie l'été dernier et j'ai gardé un coin de ma tête cette fleur qui fait des infusions toute bleu, vous allez la retrouver chez moi quand il sera temps. En attendant, j'ai appris à la reconnaître et souvent elle pousse à côté des coquelicots justement. Elle est beaucoup moins fragile et est comestible. A force ce de n'intéresser aux fleurs, j'ai acheté un petit bouquin  "Fleurs je vous aime.. de toutes les couleurs" de Mireille Gayet, ma bible pour ne pas nous empoisonner !! Et dans celui ci, il y avait une recette qui a retenue mon attention ; une petite crème aux fruits rouges et à la mauve. Il fallait des groseilles (cette année mon groseillier a peu donné et les gamins ont fait leur récolte bien avant moi!), je les ai remplacé par des cerises. Résultat, c'était un peu trop sucré avec les cerises (il vaut mieux diminuer la dose de sucre) mais sinon c'est très bon et très facile à réaliser. Succès assuré avec une boule de glace à la vanille et l'idée de manger des fleurs a toujours son petit aspect intriguant à la maison.

creme_mauve

Ingrédients pour 4 à 5 crème

250 grammes de cerise

250 grammes de framboises

1/4 de litre d'eau

10 fleurs de mauve + 5 à 6 pour la déco

10 grammes de maïzéna

50  30 g de sucre

Recette

Dans une casserole mettre les feuilles de mauve lavées délicatement avec les fruits propres et 1/4 de litre d'eau froide. Porter à ébullition et laisser cuire 5 bonnes minutes. Mixer et filtrer dans un chinois. Ajouter le sucre.A part diluer la maïzéna dans un peu d'eau, ajouter à la soupe et remettre sur le feu, remuer jusqu'à l'épaississement. Garnir dans des verres et laisser une à 2 heures minimum au réfigérateur. Dans la recette ils  proposent de la manger avec de la chantilly, je n'avais pas le temps, j'ai servi du fromage blanc pour les raisonnables et de la glace pour les autres. Nature, c'est aussi très bon, si on enlève le sucre.